16/07/2009

Une des plus belles représentation de la bataille de Trafalgar

Chef d'oeuvre de la peinture réalisée par Clarkson Stanfield.
Ce tableau traite du démentellement de la flotte franco-espagnole deux heures à peine après que Nelson sur le Victory eut fondu sur la ligne désordonnée de l'adversaire.
 representation bataille de trafalgar

21:12 Écrit par Fanchon dans L'histoire de la marine | Lien permanent | Commentaires (1)

En attendant la fin toute proche de la bataille

Le coprs de Nelson est placé dans le faux-pont du Victory. Le commandant Stanfield  a marqué l'emplacement sur la coque  grâce à une croix flottante constituée d'espars.
Au coeur de la bataille 003


21:09 Écrit par Fanchon dans L'histoire de la marine | Lien permanent | Commentaires (0)

La fin de Lord Horacio Nelson

Au coeur de la bataille 002

21:00 Écrit par Fanchon dans L'histoire de la marine | Lien permanent | Commentaires (0)

Au coeur de la bataille...le HMS Vitctory à l'abordage

Bataille Trafalgar 001

20:57 Écrit par Fanchon dans L'histoire de la marine | Lien permanent | Commentaires (1)

Le Santisima Trinidad

Le Santisima Trinidad, long de 58 mètres, fièreté de la flotte espagnole et le plus grand des vaisseaux de guerre à l'époque.
Armé de 130 canons, il aurait pu surclasser toutes les autres unités contemporaines.
Mais la marine espagnole et même française disposait d'un équipage qui faisait preuve d'un étonnant désordre, composé de bergers et de mendiants.
Ce splendide vaisseau a participé à la Bataille de Trafalgar, et y fut malheureusement, détruit et coulé.
Le Santisima Trinidad-français 001

20:48 Écrit par Fanchon dans L'histoire de la marine | Lien permanent | Commentaires (0)

Juste avant la bataille

Les ordres sont donnés par signes et pavillons que seule la Royal Navy comprenait. Pas question d'entendre quoique ce soit dans le bruit des canons, grenades, crissements de bois...
Voici quelques gravures représentant la vie des marins à bord de leur splendide vaisseau.
Une arme secrète codée inventée par H. Nelson : les pavillons de communications entre chaque vaisseaux participant à la bataille et incompréhensibles pour l'ennemi.
Juste avant le signal du début de l'attaque, les vaisseaux y participant, sont prévenus. Les préparatifs commencent.
Sont sauvés les chèvres, car elles donnent le lait pour le thé du commandant. Les meubles personnels su commandant, et les objets précieux, sont mis à l'abri.
Un canon de 12 livres est placé dans les appartements du commandant, et tout ce qui est en bois est enlevé pour éviter leurs éclats qui peuvent être mortels.
Des canons sont montés sur le pont et les filets d'abordage sont tendus. 
La vie à bord 001
Une arme secrète codée crée par Nelson 001
Juste avant la bataille, on sauve ce qui est important-Les chèvres pour le lait dans le thé 001
dépôt 1 canons de 12 livres dans les appartements du commant
disposition des canons et filets d'abordage

20:14 Écrit par Fanchon dans L'histoire de la marine | Lien permanent | Commentaires (0)